Une journée difficile, une soirée difficile …

Après le déménagement d’un des modérateur de Caen poker la soirée allait s’annoncer difficile. Et ce fut le cas. Ma premiere main digne de ce nom était AK. Le petit nouveau, call, je raise à 3 fois sa relance, il paye sans hésiter, en position UTG. Le Flop donnera J-A-J.

A ce moment là une carte me bat, c’est un J, voir deux bien sur, ce qui est peu probable vu le coup pré-flop. Je suis second de parole avec donc une bonne position. Il check, j’ouvre, il raise. Le cas typique du joueur qui check raise. J’avoue que je ne suis pas un adepte de ce genre de jeu. Je prefere toujours miser, pour etre masqué. Le check raise annonce en générale, un faux piége. Je m’explique, si il est relancé au double de ma relance, il est mal joué. Car une relance au double me donnera la cote par rapport au pot la plus part du temps, ce qui était le cas ici. Malgré un AK, les 2 J me faisait peur. Le check Raise est donc pour moi une mauvaise façon de piéger, en effet vous annoncez tout de suite que vous avez touché votre jeu, si on se contente de miser, que ce passe-t-il ? Soit il relance, soit il call, soit il couche. Dans les deux premier cas vous avez trouvé ce que vous cherchiez embarquer votre adversaire avec vous, sans qu’il ne voit se tramer la suite. Dans le check raise, vous allez tout de suite faire freiner votre adversaire, car vous le relancez. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé. Là ou je n’ai pas compris, c est le check sur la turn de celui-ci. Ce qui pouvait annoncer, clairement qu’il avait une main moyenne, et qu’il doutait d’elle. En même temps ceci paressait logique, si on revient au coup pré-flop, UTG, limper. Je décide donc de checker aussi. La River ne changera rien, et encore une fois il check, cela donc peut annoncer un jeu énorme, sous jouer jusqu’au bout, ou un check raise mal passé, un bluff pas réussi. Ne voyant aucune mise, je décide, après son check sur la river, de miser. Encore une foix il suit. Il me montrera J-10 dépareillé.

Je perds donc un bon pot dés le début de partie. après quelques tours je joue trés mal un coup, contre un joueur, qui je le sais pourtant, ne lache pas un coup, même si il sait qu’il est derrière ! C’est pourtant la base de tout au poker, se coucher quand on est sur de perdre le coup, mais non il paye. Certe il a eu raison pour ce coup-ci, mais j’aime ce genre de joueur, ce sont en général de bon client. Il ne faut pas hésiter à les embarquer dans les coups, et à miser, miser, et miser, ils paieront.

Bref, après une mauvaise rencontre, et un coup très mal joué, je suis mal ! Je passe donc en mode « STACK ATTACK ». Problème je ne suis pas seul dans cette situation à la table, donc la solution, attendre les mains. C’est ce que je ferai, à partir d’ici rien d’extraordinaire, un mode binaire, et des tapis. Malgré ma position, je finis qu’en même 4ème, après avoir vu l’autre short stack sortir, un gros cheap lead du début de partie sortir, le joueur du J10 du début sortir aussi. Bref, on peut dire que je les aurais regarder jouer pendant pas mal de temps. J’ai eu un petit retour, mais une mauvaise relance me replongea dedans, les blinds passant très vite à 4, je finis avec un tapis très limite qui sera payable facilement, c’est ce qui se passa.

Je fini donc 4ème, fatigué ! :) Et pas très fière de mon début de partie.

La suite, c’est un Cheap Lead avec un tapis énorme, qui ne sera pas capable d’étouffer ses adversaires. Pas de vol, que du passif. Le jeu à 3 va donc pratiquement durer 1h30 ! Ce qui est quand même énorme, quand on sait que la différence de tapis était de 3 fois pour certains ! Bref, un cheap lead, qui ne sait pas lead.

Aprés, pas mal de temps donc, le cheap lead, limp la SB, quand on entend directement, le second en cheap balancer « TAPIS », en Big Blind, le retour de parole ne ce fera pas attendre « JE PAYE » !

Là, sans voir les cartes on s’attend à la rencontre qu’on attendait, le cheap lead KK, le second AQ. Surprise, un A, le cheap lead passe complètement à la rue avec ce coup, et On Tilt envoie tapis la main suivante ! Mais j’ai envie de dire que c’est mérité tellement il a laissé jouer ses adversaires. Perso, avec au minimum une tête j’aurais payé, il sentait le Tilt à 25 Km. Mais non encore une fois personne ne paiera, j’aurais quand même avec son accord, regardé ses cartes, il avait Q10 off.

Après quelques temps, Le second short stack, passe à la trappe. Il reste donc l’ancien cheap, contre le nouveau :) On dira un parfait tête par rapport au passé des mains précédente. Le nouveau cheap leader, avec un stack MONSTRUEUX !( 3 fois le siens)

Ne va pas relancer, va laissé le short faire son jeu, le laissant limper des SB, etc … Tout ce qui ne faut pas faire. Et bien en plein dans le mille, après 30 min de HU. Il est au niveau de son adversaire.

Cela va donc ce jouer sur un Coin Flip (pile ou face), c’est ce qui se passe mais de quelle manière !

66 vs 33

Le 6 sortant à la River !

Conclusion, pour ma part pas grand chose à dire, pour les autres des joueurs très passif qui n’ont pas su utiliser leur jetons face à des joueurs TIGHT . Bien joué à eux quand même ils ont fait de belle prestation et finissent IN THE MONEY eux! :)

3 réponses à to “Une journée difficile, une soirée difficile …”

  • 4ème ! Wow, t’as survécu longtemps avec ton stack minable. :-pGG !

  • Je te trouve un peu dur Solice, j’ai agressé dès que j’ai eut les mains pour le faire (suited connectors, paire, Ax, etc…) et dans le HU, malgré les jetons, je n’ai pas eut de jeu du tout donc dur de bouger. Je terminer sur une jolie main qd meme, mon 4ème carré en 3 mois c’est pas mal, mdr !

  • C’est un avis extérieure à tes cartes, comme je le dis souvent, il y a parfois des moments ou c’est le stack qui doit parler, pas les mains. Il y a trop de fois ou il a limpé, et une relance l’aurait fait couché.Mais bon le résultat est qu’avec ta manière, tu as gagné donc c’est que tu as bien joué :)

Laisser un commentaire

Commentaires récents